Réactions au lendemain de la 3e lecture

Réactions au lendemain de la 3e lecture

Au lendemain du vote en 3e lecture à la Chambre des communes et de la première lecture par le Sénat (la 2e lecture étant prévue pour demain), la toile nous donne déjà quelques réactions sur le controversé projet de loi.

Alors que le NPD se désole et rappelle que la « loi C-11 puisera des dizaines de millions de dollars dans les poches des artistes, ceux-là mêmes qui tiennent à bout de bras notre culture », le Conseil des ministres de l’Éducation du Canada est satisfait de l’avancement de ce projet de loi. Les créateurs québécois peuvent au moins se réjouir du fait que la ministre de l’Éducation du Québec se soit dissociée de ce consortium.

Bien entendu, le gouvernement conservateur se réjouit de voir ce projet de loi avancer à toute vitesse vers son adoption. On peut se demander où étaient ses représentants lorsque plusieurs experts se sont présentés devant le comité afin de souligner les dangers de ce projet de loi puisque le gouvernement affirme que C-11 « donne aux créateurs et aux titulaires de droit d’auteur les mécanismes dont ils ont besoin pour protéger leurs œuvres et développer leur entreprise en faisant appel à de nouveaux modèles commerciaux axés sur l’innovation ». Des mécanismes de protection tels que l’élargissement du concept d’utilisation équitable et la mise à mort du régime de la copie privée, par exemple? Il faut croire que nous n’avons pas tous la même définition de «protection»…

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.